mardi 25 mars 2008




Bonsoir,


Dimanche, on a travaillé dans la journée.


Le soir, on a donc accompagné Grand Monsieur qui allait jouer Limbuk et Cangit à quelques heures de routes d'ici. Avec ma nouvelle tenue (noire cette fois ci), dans un car emplis de bonbon roses (entendez par là toutes les chanteuses de roses vétues), au milieu d'une dizaine d'autres véhicules escortés par la police (déplacement diplomatique oblige), nous avons fait un arrêt dans les bâtiments d'une autre région. Grand repas dans des salles qui ressemblent fortement à des palaces.



bien moins pire que le rose ! si vous regardez bien, y'a des visages de wayang imprimés sur la chemise !



Quand on est arrivés, il y avait des dizaines et des dizaines de mains à serrer en file indienne (accueil à la javanaise !). Ca faisait bizarre toutes ces grandes pompes ! Puis on a pris place, moi toujours avec les chanteuses, garder le dos droit et... assise en seza !! Pfiooo... tenu quelques temps et encore une fois, j'ai déclaré forfait au bout de quelques heures.


Au début, il y a eu plein de discours politiques. Et j'ai finalement compris que c'était un échange entre les deux région (wonogiri et là où on était). Et que, samedi dernier lorsque j'ai joué angkot et hanuman, c'était la premier échange : le Grand Monsieurs de l'autre région (qui se trouve être une Grande Dame !!) était venue à Wonogiri participer. Maintenant, c'est Grand Monsieur qui va dans l'autre région participer. On se dit donc : « ce sont des politiques, ils sont sérieux et tout et tout.... » et ben en fait non ! Grande Dame chante des chansons populaires, joue une scène de théâtre, Grand Monsieur fait des marionnettes....... de vrais gamins en somme !





le public, et dalang avec la chanteuse du "concours" (qui se trouve être la jeune chanteuse que j'ai rencontré chez le Grand Monsieur... cf.vieux message)





Grande Dame avec un comédien comique



J'ai chanté mon solo. Pas mal passé. Puis ensuite y'avait une sorte de « concours pour rire » entre deux chanteuses : une de notre groupe Wonogiri, et une de la région locale. C'était drôle. Détendu. Et puis évidemment... il a fallut qu'on me demande de participer ! On me faisait écouter une phrase et hop ! Je devais chanter ! Ils étaient content ! Du coup, moi aussi. Ambiance bon enfant !


Puis lorsque ça s'est finit, on est parti très vite en montant dans els gros 4x4 luxueux escortés par la police... J'avais l'impression d'être une rock star partant tout de suite après la dernière chanson pour échapper aux fans !!!! Vraiment cette sensation ! Wow !


Rentrés à 2h30.


Levés à 5h30.


Frais comme des gardons.


Lundi matin nous voilà partis pour Solo, pour voir enfin le kraton qui était fermé la première fois. Mais on part aussi avec Wahyu qui est malade et qui a besoin d'aller faire des radios à l'hopital. J'attends dans la voiture. Puis on a visité le kraton, et lu musée qui va avec. Intéressant ! Mais j'avais oublié mon appareil photo....... donc j'ai filmé un peu (si ça vous intéresse, rendez-vous à la Grange au retour !).


Puis le midi, on était en train de manger. On prévoyait de rentrer ensuite à Wonogiri quand Widodo a reçu un appel de Grand Monsieur qui voulait le voir. Hop ! Comme d'hab : on accourt. Je me dis « bon, j'ai déjà vu 2 maisons différentes à Solo qui appartiennent à GM... vais-je en voir une troisième ? ». Et bien non ! Nous sommes allés lui rendre visite dans un hôtel de luxe ! C'est tellement logique d'aller à l'hôtel quand on possède plusieurs maisons à tous les coins de rues ! Enfin bref. Je vous laisse imaginer la rencontre... Comme d'habitude. Avec au moment de se dire au revoir, un geste d'affection de la part de GM : il me touche la tête. Ca paraît pas grand chose mais ici, ce n'est pas un geste anodin.


Retour à Wonogiri à 15h30. Qu'une seule idée en tête : dormiiiiiiiir ! Je vais pour entrer dans ma chambre quand Widodo me dit « study at 5 o'clock ! »...... moi : « euuuuuh............. ya ! ». J'ai dormi 1h et mon réveil a sonné. Olala... que c'était dur !


On a bossé quelques heures. La grosse partie du Ramayana. Faire couler l'ensemble.


Puis pause pour qu'il aille à la mosquée. Puis on a rebossé le soir. Puis me suis endormie vers 22h30, après une journée bien remplie....





travail du soir, ou d'après midi...



Ce matin, mardi, on a travaillé dans la matinée. Et sur les coups de 12h, Déborah (une des deux françaises que j'avais rencontré à Solo) est venue avec une amie javanaise nous rendre visite. Elles ont passé la journée chez Widodo. Déborah est française, elle est venu à Solo pour enregistrer du Gamelan. Elle étudie en autriche à l'université. Elle était très intéressée par la musique donc, mais aussi beaucoup par le Wayang. J'ai joué tout le morceau du Ramayana, puis elle a posé plein de questions. Je me suis rendu compte que je connaissais pas mal de trucs et que je pouvais répondre quasiment à toutes ses questions.


Widodo et Kianti les ont vraiment très bien accueilli et je pense qu'ils étaient très content que j'ai de la visite. Et Widodo était content de voir que Déborah s'intéresse au Wayang.


Dans l'ensemble, Déborah a été vraiment scotchée. Par l'ambiance de la maison, par l'énorme gentillesse et générosité de Widodo et Kianti, par tout ce que je connais du Wayang, par le gamelan présent chez eux.... par tout !


Et puis on a pu discuter de ressenti par rapport à la différence de culture... notamment au niveau du sommeil, ou de la façon dont s'organise une journée. Et j'ai été contente de voir que je ne suis pas la seule à avoir du mal à gérer ça ! Ca m'a fait du bien de partager des points de vues. Puis Kianti a discuté avec l'amie javanaise de Déborah qui m'a ensuite fait part de leur conversation : Kianti (la femme de Widodo pour ceux qui sont paumés...) a du mal à comprendre que je travaille 7j/7, que ma vie ne soit que Wayang, que je m'astreigne moi même à travailler tout le temps. Elle ne comprend pas que l'on puisse se « plonger » dans quelque chose.... Sa vie à elle, c'est simplement manger, passer du temps avec ses enfants, aller chanter dans des wayangs de temps en temps, dormir, regarder la télé... flâner...

En somme, la grosse différence c'est que nous, nous avons la notion d'action. Eux, l'action est noyée dans le reste... parfois ils agissent, parfois ils réfléchissent, parfois ils dorment.... Mais il n'y a pas cette nécessité de faire, avancer, progresser, accomplir que nous avons...


Je m'excuse pour le récit fouillis de ce soir (et sûrement des nombreuses fautes) mais j'ai écrit d'une seule traite comme ça venait et je n'ai pas relu par manque de temps !


1 commentaire:

Maisonneuve a dit…

T'inquiete la star ! on te prêtera des lunettes noires à ton retour !(dans 3 semaines)
Grosses Bises