vendredi 1 février 2008

Bonsoir,


Aujourd'hui, journée pourrie.


Une carte pour se repérer, sinon ça va être compliqué ce que je raconte par la suite.





en orange tracé, ce qu'on a fait aujourd'hui. en pointillés, ce qu'on prévoit de faire.



On a réussit à prendre un bus pour Penang ce matin. Jusque là, pas trop de soucis (même si il a fallu un peu marchander pour pouvoir en prendre un à l'heure que l'on voulait et que du coup, on a payé un peu cher).



on a fait de l'autoroute d'un bout à l'autre, avec même des pubs Citroën ! le type H nous poursuit !


Là où ça se complique c'est quand on est arrivés à Penang (6h de bus plus tard) au Consulat d'Indonésie. Je rappelle qu'on était venu pour ça : pour faire mon visa pour l'Indonésie qui pouvait être fait ici en une journée seulement.

Pis d'un coup, on a tilté qu'on était vendredi et que ça nous mettait tout notre plan en l'air.


On s'est renseigné au consulat. Effectivement, il suffit d'une journée. Mais faut attendre lundi pour déposer le dossier et récupérer le visa mardi matin.


Oui d'accord.


Ca nous avance tout ça.




centre de Georgetown. comme vous pouvez le constater, c'est à grande majorité chinoise... d'où notre soucis de bus !


Du coup, on réfléchit et on se dit qu'on va aller d'abord sur la côte est et qu'on reviendra ensuite ici, qu'il faut éviter de perdre trop de temps.


Là dessus, on va demander si il y a des bus pour Kota Bharu (ville à l'Est), toutes les agences du bus nous répondent « full full until 9th february »..... nous, interloqués, on se demande bien pourquoi tout est bloqué pendant 10 jours ! Et puis on finit par tilter qu'on est en plein nouvel an chinois et que, probablement, les chinois partent vers Kota Bharu pour prendre un bateau là bas.


Mais tout ça nous avance pas plus. On a l'air bien parti pour rester (?) bloqués sur cette île pas belle, dans la ville moche qu'est Georgetown (grosse ville de l'île de Penang) pendant une bonne semaine.


On est dépités.


Quand, tout à coup, j'ai la bonne idée de descendre directement à Kuala Terrangganu et remonter ensuite à Kota Bharu si l'on peut. Mais au moins, ça nous fera quitter cet endroit moche.


Et vioup ! Aussitôt dit, aussitôt fait ! On a acheté des billets pour un bus de nuit entre Penang et Kuala Terranggannu. On arrivera là bas dimanche matin. (Note de Grégo : et moi j'ai trouvé que prendre le bus de nuit nous permet d'économiser l'hôtel. Y a pas de petits profits !)


Bon, tout ça n'arrange pas notre affaire de visa... mais il sera toujours bon de revenir ici après notre périple à l'Est ou bien de le faire faire à Kuala Lumpur juste avant de partir en Indonésie (mais ça prendre 3 jours au lieu d'un seul à Penang).


Bref.


Journée pourrie en somme, on l'a déjà dit et vous l'aviez compris.



1 commentaire:

Mireille C a dit…

Bonjour tous les deux, me re-voilà après un long temps de silence. Et ben oui , on peut pas toujours faire comme on voudrait !
C'est pas que je ne pense pas à vous, mais le quotidien nous avale un peu trop vite parfois.
Et pour vous, ça va, j'ai lu la journée d'hier 1er février, ça aurait pu être mieux, mais pire aussi, alors , il vaut mieux en sourire finalement et continuer la route en gardant sa bonne humeur comme vous semblez le faire .
Bonne continuation .