jeudi 28 février 2008

Bonsoir,


Voici donc ce qui s'est passé pour moi mercredi et jeudi.


Mercredi matin, j'étais partie pour me faire une grasse matinée étant donné que Widodo m'avait dit qu'il partait avec sa femme pour la journée entière. Mais j'avais mal compris, c'était en fait jeudi. (ici, ils disent « demain » pour parler de l'avenir... et moi j'avais compris demain, vraiment demain, quand il m'en a parlé mardi).


Donc bref, du coup il est venu me réveiller et on a travaillé.


On s'est mis à la manipulation de Sita et Rama. Grand moment. Je rentre vraiment dans le vif du sujet.


Le midi, je suis retournée voir le cours de musique à l'école, puisque là aussi j'avais mal compris, c'est mercredi et non pas mardi.


(Ne vous tracassez pas si vous ne comprenez rien dans les dates, je ne comprends pas beaucoup plus que vous !)


Puis l'après midi, Widodo a fait venir son copain qui fabrique les marionnettes et il fallait que je choisisse maintenant tout de suite les marionnettes que je voulais acheter parce qu'il a besoin d'1 mois pour construire. Il a donc fallu que je me décide, que je choisisse les modèles, les couleurs, si je voulais changer certaines choses sur certains détails etc... Pour le moment, je m'en tire pour 600 euros. Mais je pense que ça ne va pas s'arrêter là.


Le soir (toujours mercredi donc), on a encore travaillé Rama et Sita en ajoutant l'utilisation du Cempala (vraie orthographe, prononcer tchampolo, ce que j'avais écrit la dernière fois) et du keupra (plaques de métal accrochées sur la paroi de la grosse boite à côté du dalang, sur lesquelles on frappe du pied pour faire du bruit). En plus de tout ça, on a ajouté aussi les voix des personnages. En gros, là, ayé, j'ai tous les ingrédients de la représentation : manipulation, musique, chant, dialogues, cempala, keupra...



la grande boîte, le keupra sur la paroi et le Cempala par terre





Widodo avec dans l'ordre : Lakhmana (frere de Rama), Hanuman, Rama



Du coup, je me suis bien amusée à faire les voix ! Surtout que je parlais en français donc je pouvais dire n'importe quoi, ils comprenaient pas ! Facile l'impro dans ces cas là !


Ensuite, jeudi matin, aujourd'hui donc, Widodo et sa femme m'ont déposée à Solo. Je devais aller à la banque (pas possible de changer de l'argent à Wonogiri) et du coup, j'en ai profité pour voir Marie, une des deux française que j'ai rencontrée. On a mangé ensemble et bien papoté, c'était sympathique. Ca m'a fait du bien et de parler français, et de parler de tout ce qui se passe ici. Prendre un peu de recul ne fait pas de mal.


Je suis rentrée de Solo en bus, toute seule, comme une grande. Ca fait du bien de se retrouver un peu seule aussi, mine de rien. Il pleuvait, comme tous les jours depuis que je suis arrivée.



les rizières à étages, le retour avec la pluie



dans la rue à Solo



Le programme des jours à venir ? Retravailler Rama et Sita, Angkot et Hanuman (j'en suis à 20 min de « spectacle » en tout, si on met tout à la suite) et samedi soir, à nouveau une nuit de Wayang, à Sukoharjo cette fois.




1 commentaire:

Maisonneuve a dit…

Ton grand-père pourrait ajouter : "pleure, tu pi....ras moins. De toute façon il faut que ça sorte, sinon ça fait trop mal à l'intérieur.
Grosses bises encore