mercredi 21 novembre 2007

Construction par étapes

Bonsoir,


Comme promis, voici un petit topo sur la fabrication de marionnette à Sovanna Phum.

J'ai rajouté les photos prévues initialement.

Cela a lieu en plusieurs étapes.

1
Faire un dessin en faisant ressortir les parties à évider

Dans le cas présent, ils photocopient des dessins. Mes modèles de marionnettes ne sont pas
uniques. En général, le dessin est plus grand qu'un format A4 donc... on assemble avec du scotch !!


dessin d'une sbèk thom


deux A4 pour faire une A3

2
Fixer le dessin sur le cuir

Il s'agit non seulement de fixer le dessin mais surtout de le recouvrir totalement... avec du scotch bien évidemment !!



le royaume du scotch !

3
Découper et trouer avec des poinçons et un marteau.

Ca prend pas mal de temps et c'est difficile d'être précis dans notre geste. Le poinçon, quant à lui, est très précis !! Pour ça qu'il faut faire attention parce qu'une fois le trou fait, on ne peut pas y revenir.


les poinçons et un exemple de ce que, eux, forts qu'ils sont, ils arrivent à faire



moi en train de taper sur le marteau pour ma marionnette


ils découpent avec une précision impressionnante. je suis pas prête de pouvoir faire ça


4

Peindre les pièces

Avec de l'encre de Chine, il s'agit de faire ressortir le caractéristiques et donner du relief à l'ensemble. Vous allez me dire : pourquoi du relief alors que c'est du théâtre d'ombre ??? Parce que la lumière traverse le cuir et on peut donc distinguer les parties plus sombres. Sachez aussi que la plupart des marionnettes construitent à l'atelier de SP sont destinés à la vente pour être utilisées en décoration. Donc pas forcément pour le théâtre d'ombre.



peinture de ma marionnette


5
Assembler les pièces

Il faut découper de fines bandes dans les feuilles de cuir puis les faire tremper dans l'eau pendant quelques minutes, ce qui va les rendre toutes molles. Elles deviennent alors malléables et ressemblent à des lacets en cuirs. L'assemblage est simple : un noeud de chaque côté.



6
Tiges et articulation

A partir d'un morceau de bambou, trancher dans le sens de la longueur jusqu'au maximum. Ensuite, il faut prendre un outil spécial qui permet de tailler pour arriver à avoir une tige plutôt fine.


Mear qui me montre comment tailler le bambou

Pour les finitions, pas besoin d'expliquer vraiment. Voir vous suffit pour comprendre. Du fil de nylon pour l'articulation, du fil de fer pour fixer les tiges...

Et hop ! Finie !



j'suis toute fière !


Avant de construire tout ça, il faut préparer le cuir en tannant une peau de vache.

Normalement, je vais voir cette pré-étape d'ici peu. Je vous tiendrai au courant.


Voilà pour la construction. Je crois que ce que j'ai vu jusqu'à présent est une construction simple et qu'il existe différentes techniques. Je vais voir de nouvelles choses dans les jours à venir et je vous tiendrai au courant.


4 commentaires:

maisonneuve a dit…

Bricoleuse comme ses parents !!
je suis fière de toi ma fille !!
bises

mireille C a dit…

madame "maisonneuve" . Vous pouvez être fière d'elle, ce petit bout de femme est assez exceptionnel, rigolote, sympa et tellement volontaire !
J'en ai une aussi, dans un autre domaine , mais elles ont en commun leur opiniatreté, et la curiosité d'aller au bout de leurs envies et de leur Art . MC

Mireille C a dit…

Elle sont super tes photos, et quel boulot pouf fabriquer ça, mais ça a l'air super intéressant, tu peux être fière de toi, c'est bien! j'suis certaine, un jour, tu feras aussi bien qu'eux, ... quand on veut, on peut !

patricai brégéras (baule) a dit…

Bravo Cécile!
Mais je me demande comment transposer tout cela dans ma classe.Sais - tu si là bas ,des "tentatives " ont été faites auprès de jeunes enfants pour leur faire construire des marionnettes plus simples?.
Patricia B