dimanche 13 janvier 2008

Bonsoir,


Beaucoup de choses se sont passées depuis hier.


Hier matin, je suis allée dans une école où les enfants fabriquent des sbèk. Ils ne jouent pas mais construisent les petits et les grands sbèk.


J'ai passé 2h30 à discuter là bas, à regarder les sbèk, la construction. Comme ils m'ont dit qu'ils ne faisaient pas de représentation, ils m'ont proposé de regarder un enregistrement vidéo. Alors zoup ! Voilà qu'ils installent télé et lecteur dvd et qu'on se met à regarder ça ensemble. Au début, le jeune homme avec qui je discutais pas mal me répondait « oh c'est trop compliqué ! » quand je lui demandais de quel épisode cela traitait. Et quand il a compris que je connais pas mal le Reamker, on a pu discuter de beaucoup de choses.


Ensuite, j'ai pris beaucoup de sbèk en photo en commentant chaque dessin : quel personnage ? À quel moment ? Dans quel endroit ?


Enfin, j'ai passé un moment intéressant. Certes, ce n'était pas en compagnie d'un grand maître mais quand même. Ça m'a permit de partager un peu des choses, avec le sourire.


Ici, ils dessinent à la craie à même le cuir avant de découper. Pas de photocopies comme j'avais vu à Phnom Penh.

Ici, le cuir est plus fin.

Ici, la peinture noire est brillante et pas mate.

Ici, ils ont une taille intermédiaire entre le grand et le petit sbèk.


Que de découvertes !




dessin à la craie avec une simple photo pas très grande en modèle




atelier de cuir




j'ai acheté la fameuse marionnette que je n'avais pas construire à SP



Puis l'après midi, j'ai suivi Marie et Evelise qui sont allées dans un petit village pour discuter avec les cambodgiens. Moment étonnant, au milieu de gens tous plus beaux les uns que les autres. J'ai peu de photos parce que j'en ai profité avec mes yeux et mes oreilles.





petit village avec des visages inoubliables



Et en fin de journée, Marie m'a emmenée voir le vieil homme dont on avait entendu parler à Wat Bo. Cet homme connaît par coeur le Reamker. Malheureusement, il était absent. Mais nous avons eu un rendez-vous avec lui pour mardi matin à 8h. Affaire à suivre !



Puis aujourd'hui, j'ai travaillé à fond sur mon ordi et sur les bouquins pour essayer de rassembler toutes les infos que j'ai et faire du tri dans tout ça. Organiser. Mais c'est pas facile quand tout est clair dans ta tête de réussir à mettre au clair sur le papier. L'impression de perdre du temps ou de l'énergie. Mais c'est nécessaire parce que peut être dans 2 semaines, j'aurai tout oublié ou embrouillé ce qui est très clair pour moi à présent.



bouquinage



Et en fin d'après midi, je suis retournée à Wat Bo pour voir Vinet (le jeune homme qui m'avait aidée après mon vol d'argent). A Wat Bo, il y a aussi un homme qui connait le reamker et qui est maître de Sbèk. On avait prévu que je le rencontre à 16h mais il était absent. Donc j'ai donné rendez-vous à Vinet demain matin à 9h pour essayer de le voir à nouveau.

Et puis on m'avait dit qu'il y avait des représentations de sbèk les dimanches soirs à 18h à Wat Bo. J'ai attendu avec Vinet. Rien. On a cherché, demandé aux bonzes qui étaient là, discuté avec du monde... mais pas moyen de savoir quoi que ce soit. On a même essayé d'appeler des gens au téléphone. Et puis au final, on a appris que y'avait une représentation mais à 20km de là. Trop tard pour y aller. Grrr.


Du coup, il ne me reste plus que quelques jours de présence au Cambodge et je n'ai jamais réellement vu une vraie représentation traditionnelle de sbèk touch ou sbèk thom. J'espère que je vais quand même pouvoir en voir avant de partir. Je serai frustrée sans ça, même si j'ai vu et vécu de magnifiques choses.



1 commentaire:

Maisonneuve a dit…

J'espère que tu verras une représentation, pour toi ce serait le bouquet final !!!