lundi 28 janvier 2008

Bonsoir à tous,


Depuis la dernière fois, on a continué sur la même lancée : sieste, bouquinage, baignade avec les poissons... mais aussi : marche à pied (avec des sacrés dénivelés ! On était sur une île, rappelons-le !) et jeu d'échecs (on savait pas jouer y'a encore quelques jours). (Note de Grégo : pour la partie « échecs », même nous, nous sommes étonnés.) !




sur la plage, les cartes qui partent vers vous, et un exemple de dénivelé !



Voilà pour Koh Tao.


Hier soir donc, on a prit un bateau de nuit pour arriver à Surat Thani et prendre un bus jusqu'à Nakhon Si Thammarat. Dans le bateau, il y a des dizaines de couchettes alignées l'une à côté de l'autre. On se sentait un peu à l'étroit pour dormir. Et pour le bus, on a attendu à la gare (déserte) pendant plus de 2h jusqu'à ce qu'un gentil garçon nous informe que notre bus partira pas de cette gare mais d'une autre ! On l'a suivi et on a réussit à arriver à Nakhon sur les coups de 11h30.




dans le bateau, à la gare des bus à 5h du matin



On a trouvé tout de suite l'hotel que l'on cherchait. On a donc siesté jusqu'en début d'après midi.


Ensuite, on est parti voir l'atelier de Suchart Subsin. En thaîlande, il y a l'équivalent du Sbèk touch, et cela s'appelle le Nang Talung. Suchart est un grand maître de Nang Talung et reste le dernier grand encore en vie. Il a été récompensé maintes et maintes fois par le roi, et a reçu de nombreux prix internationaux ou autres. C'est donc dans cet ordre d'idée et que je m'étais dit qu'on ne pouvait pas faire autrement que d'aller visiter ce monsieur.


D'abord, il y a un musée. Un peu comme au Wat Khanon pour le Nang Yai. Sur le coup, j'ai été étonnée de tant de mélange : marionnette indonésienne, turque, indienne.... mais surtout, certaines marionnettes sont de pure invention (ex: un personnage qui tient un pistolet). Donc cela rendait compte du fait que Suchart Subsin dessine lui-même ces marionnettes et qu'elles ne sont pas traditionnelles (sauf quelques unes).

Ensuite, on a visité l'atelier où ils fabriquent les marionnettes. Une nouvelle technique pour le dessin sur le cuir : faire le négatif d'un modèle en peinture à bombe !

Et puis aussi, différence notable avec le Cambodge : les figurines sont colorées !


Puis ensuite, on nous a proposé moyennant quelques piécettes d'assister à une représentation. On a accepté bien sûr. Donc on a eu droit à 10min de spectacle, avec Suchart Subsin qui manipule. Très franchement, c'était pas géant. C'était une histoire moderne, sans queue ni tête, avec la présence de téléphone portable et d'avion avec le logo de la thaï airways dessus (compagnie aérienne nationale).


exemples de nang talung, colorées en prime !




marionnette indienne et exemple de dessin sur le cuir avant de découper





dans le musée, dans le petit théâtre



Donc voilà pour cette visite que j'attendais depuis un moment. Un peu déçue. Mais bon... fallait s'en douter : j'en avais tellement entendu parler que ça ne pouvait qu'être touristique. Et pour l'être, ça l'était ! Même si on était que deux toute l'après midi, on sentait bien qu'ils en voient passer du monde.


J'ai quand même acheté 2 marionnettes, un Rama et un bouffon.


Demain, on va voir un deuxième atelier de marionnette. On partira mercredi matin pour prendre un bus jusqu'à Krabi où l'on prendra notre avion jusqu'en Malaisie (NdG : d'accord sur tout, rien à signaler).



4 commentaires:

totoff2jolibois a dit…

Cecile, était-il judicieux d'acheter 2 marionnettes dont un bouffon ??? . Il me semble en voir un régulièrement près de toi depuis quelques jours. J'aime son air vif respirant la grande intelligence... Cette photo de Grego montrant les cartes postales, grandiose. Digne de l'Actor's studio... Rain Man le retour, Forrest Gump en Asie, on a le choix (non Grégo, pas de le date, je te connais aussi sur le terrain du jeu de mots à 2 francs 6 sous....).

Allez Bises à vous de la dream Team de Jolibois.

TOF

a. a dit…

j'sais pas quoi écrire, alors je vous embrasse...
a.

Maisonneuve a dit…

Un peu déçue ! tout ne peut être toujours au top et puis il faut du moins bien pour apprécier l'exceptionnel (philosophe ta mère, hein !)

mireille a dit…

il y a tout un moment que je ne peux pas lire , tout ça reste très intéressant, malgré les difficultés à se déplacer quand même, que de complications dans les transports, mais vous êtes super, vous gardez la pêche.