dimanche 2 décembre 2007

Première rencontre avec le public

Bonsoir à tous,


Aujourd'hui comme prévu, c'était la première fois que je jouais avec la troupe.


Ca se passait à l'hôtel l'Intercontinental, un grand hôtel de luxe encore, où était organisé un marché de Noël pour les enfants principalement. C'était organisé par une association qui regroupe la plupart des femmes d'ambassadeurs de la ville. Ambiance luxueuse assurée.



heureusement que y'a santa clause dans les parages... sinon, j'aurai été perdue...


SP était chargé d'animer la journée avec spectacles et jeux. Vraiment de l'animation basique, comme on connaît aussi en France.


Et ben, c'était pas de tout repos ! Du tout du tout !


J'avoue que je me suis laissée porter par ce qui se passait. J'ai pas vraiment tout compris à la journée, l'organisation, mais j'ai pas trop cherché à comprendre. On a joué à 4 reprise des petits morceaux de numéros, par-ci par-là. Dont le numéro préparé à la va-vite hier matin avec des marionnettes à gaine.


J'étais un peu surprise et en même temps je le savais, mais ce qu'ils font c'est vraiment du clown de cirque. En fait, ils sont tous en clowns mais ils font des disciplines de cirque (jonglage, acrobaties...) Donc moi, avec mon clown de théâtre n'étant ni acrobate, ni contorsionniste, ben c'était pas évident à trouver une place au milieu d'eux. Surtout qu'ils ont l'habitude, ils se connaissent bien. Je ne voulais ni les copier, ni me mettre à l'écart. J'ai donc essayé de garder le personnage de clown que j'ai construit en France, avec ses mimiques et ses tics tout en le rendant un peu plus accessible et drôle, comme un clown de cirque. Et je dirai que ça va, ça s'est plutôt bien passé. Rien à voir avec ce à quoi je m'attendais mais bien.



maquillage... chacun son style !



Pisay en pleine action


Les enfants sont speed, demandeurs sans cesse. C'était, encore une fois, une journée qui demandait beaucoup d'attention en permanence. Et, encore une fois, ça grouillait de partout, y'avait du monde tout autour, sans cesse. J'avoue que je commence à saturer un peu de la foule et du bruit. Même en pleine nuit, il n'y a pas de silence. Ca fait plus de 15 jours que je n'ai pas entendu de silence (?). Mine de rien, pour quelqu'un comme moi de solitaire qui vit à la campagne tranquille, ben c'est pas facile.



1 commentaire:

Mireille C a dit…

Ben oui, c'est sur , quand on est habitué au silence...et bien le bruit ça devient vite très pénible, et surout très fatigant . bon courage, ne te laisse pas abbatre .